Galeries Petit format

Chams de l'Imam San

Musulmans une fois par semaine

Chams de l'Imam San (1/12) - Agnès De Féo

Tout commence par le son du tambour comme chaque vendredi

Chams de l'Imam San (2/12) - Agnès De Féo

Puis les ablutions rituelles dans l'herbe

Chams de l'Imam San (3/12) - Agnès De Féo

Enfin l'imam se prépare à diriger la prière

Chams de l'Imam San (4/12) - Agnès De Féo

Minoritaires dans la minorité musulmane du Cambodge, les Chams de l'Imam San ne prient que le vendredi

Chams de l'Imam San (5/12) - Agnès De Féo

Ils se nomment kaum jumaat, le "groupe du vendredi"

Chams de l'Imam San (6/12) - Agnès De Féo

Leur communauté est répartie en 35 villages dans les provinces de Kampong Chhnang, Pursat et Battambang

Chams de l'Imam San (7/12) - Agnès De Féo

Leur centre est O Russei (province de Kompong Chhnang), à une cinquantaine de kilomètres au nord de Phnom Penh

Chams de l'Imam San (8/12) - Agnès De Féo

Seuls les hommes ayant reçu l'initiation (tapat) peuvent prier dans la mosquée

Chams de l'Imam San (9/12) - Agnès De Féo

Ces hommes en blanc sont appelés ong chowe

Chams de l'Imam San (10/12) - Agnès De Féo

Ils effectuent la prière pour tout le village

Chams de l'Imam San (11/12) - Agnès De Féo

Leur forte cohésion leur a permis de résister aux pressions des missionnaires qui veulent changer leurs pratiques

Chams de l'Imam San (12/12) - Agnès De Féo

L'unique prière hebdomadaire se termine toujours par un banquet